Animaux, nuisibles

Moustiques tigres

Le dispositif de lutte contre Aedes Albopictus (dit « moustique tigre ») et de surveillance des arboviroses (maladies virales transmises notamment par les moustiques) en métropole est activé chaque année du 1er mai au 30 novembre.

Depuis 2013, le moustique tigre est installé et actif dans le département de la Haute-Garonne. S’il peut être vecteur de maladies (chikungunya, dengue...) outre-mer, en zones tropicales et subtropicales, un risque épidémique en zones tempérées, est très réduit, d’autant que le dispositif de veille mis en place vise à maîtriser rapidement les cas importés et les cas autochtones potentiels. Quoi qu’il en soit, Aedes albopictus est, avant tout, un moustique fortement nuisant, qui pique particulièrement le jour.

L’état, l’ARS Midi-Pyrénées et le Conseil général 31 ont mis en place un comité de pilotage chargé de suivre le plan de lutte contre la prolifération de ce moustique. Suivant le dispositif établi, il appartient au Conseil Départemental de mettre en œuvre les mesures de lutte sur les territoires nouvellement colonisés et autour de cas suspect au niveau sanitaire.

Il est néanmoins essentiel d'adopter les bons gestes afin de réduire au maximum le développement de cette espèce :

> Consulter les dépliants d'information sur la lutte

+ d'infos :

www.occitanie.ars.sante.fr

www.haute-garonne.fr


Informations concernant les frelons asiatiques et les chenilles processionnaires

Frelons asiatiques

Le frelon asiatique est classé parmis les espèces invasives et nuisibles.

Selon les directives ministérielles, le piégeage des reines fondatrices n'est pas recommandé et peut entrainer la capture d'insectes utiles à notre écosystème. Le piégeage est conseillé pour protéger les ruches attaquées par les frelons ouvrières. A ce moment là un appât particulier à base de cire d'abeille peut être utilisé. Il est aussi utile lors de la destruction d'un nid en mettant en place un piège à l'endroit où le nid a été retiré ou à proximité. Par effet de phéromone laissée par les frelons, ceux qui n'auront pas été tués seront piégés.

Vous trouverez toutes les informations utiles via le lien suivant : http://frelonasiatique.mnhn.fr

* Les citoyens sont invités à signaler la présence d'un nid même si celui ci se trouve dans leur propriété afin qu'il soit répertorié et déclaré en préfecture.
 


La chenille processionnaire du pin : rappel de traitement pour limiter sa prolifération

La chenille processionnaire présentant un caractère urticant peut provoquer des symptômes dangereux pour les êtres humains et les animaux. On les identifie par des cocons soyeux dans certains pins et plusieurs méthodes peuvent être mises en place selon les saisons.

En automne :

Traitement du pin avec un produit biologique basé sur l’utilisation de la bactérie Bacillus thuringiensis.

En hiver :

Lutte mécanique qui consiste à prélever les nids avec un échenilloir et les incinérer (prendre des précautions en prenant la partie coupée de l’arbre et le cocon).

Fin d’hiver :

Les chenilles descendent de l’arbre pour s’enterrer dans la terre quelques jours jusqu’à environ 5 années pour se chrysalider avant de devenir papillon. Il existe une technique qui consiste à mettre autour de l’arbre un piège rempli de terre qui récolte les chenilles qui descendent de l’arbre.

Début juin :

Mettre des pièges à phéromone pour capturer les papillons mâles.

Vous trouverez toutes les informations utiles via le lien suivant : https://chenilles-processionnaires.fr/

 

Contact

Services techniques

Adresse : 4 rue Colbert, ZI de Pahin - 31170 Tournefeuille
Tél : 05 61 15 93 80
Mél : secretariat.st@mairie-tournefeuille.fr

À la une

Accès rapides