Expression politique

Conformément à la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, un feuillet libre permettant aux groupes politiques composant le conseil municipal de s'exprimer est inséré en supplément dans chaque parution du journal municipal (Tournefeuille Infos). Le contenu de ce supplément est retranscrit sur cette page.

Textes issus du supplément du Tournefeuille INFOS N°115 (Septembre - Décembre 2017)

 

La majorité municipale

Dans la dernière tribune, nous invitions le Président de la République à inscrire une orientation budgétaire d’appui aux collectivités, de développement des territoires et de renforcement des services publics. Les annonces gouvernementales qui s’enchaînent ne sont guère rassurantes.
Au moment, où tous les indicateurs montrent que la croissance économique repart, une nouvelle cure d’austérité pour nos territoires ne saurait être justifiée. Et pourtant, ni les dotations, ni les contrats aidés dans les collectivités et dans les associations, ni les crédits d’investissement n’ont été épargnés.
Les collectivités locales, dont la ville de Tournefeuille, participent au redressement des comptes publics de notre pays depuis plusieurs années, tout en conduisant une politique responsable et courageuse. Elles investissent dans des projets structurants, et assurent un service public de qualité. Entraver encore plus leurs capacités d’action remettrait en cause la cohésion sociale et nuirait dangereusement au réveil économique que connaît notre pays. Rappelons qu’en France, près de 70% de l’investissement public est réalisé par les collectivités locales. En 2016, elles ont enregistré une baisse de dépenses d’investissement de 3%.
Notre crainte est la menace des services publics de proximité dont nous avons la charge : crèches, ALAE, centres de loisirs, restauration scolaire… Qui plus est, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% de contribuables ne saurait être portée par les collectivités. Bien que la compensation soit annoncée, les modalités doivent encore nous être précisées.
Dans ce contexte difficile, nous poursuivons nos engagements pris en 2014 devant les Tournefeuillais. Bon nombre d’actions ont abouti, d’autres projets sont en cours, prenant en compte les besoins des habitants dans un contexte qui change, priorisant l’engagement en faveur des familles, des jeunes et des plus fragiles d’entre nous. Nous portons ce bilan de mi-mandat en allant à la rencontre des Tournefeuillais. Ce bilan rappelle les bases de notre programme et réaffirme notre ambition de faire de Tournefeuille une ville “vivante, solidaire, engagée” :

  • une ville vivante qui implique ses habitants à des projets collectifs, qui développe une politique culturelle accessible au plus grand nombre, et qui affiche une ambition sportive pour les jeunes Tournefeuillais et pour les associations locales ;
  • une ville solidaire qui, parce qu’elle accueille chaque année de nombreuses familles, offre une gamme diversifiée et surtout qualitative de services publics adaptés à chacun des âges de la vie ;
  • une ville engagée qui, par le dialogue, diversifie son offre de logement, facilite la mobilité notamment en transports publics performants, poursuit ses efforts en matière d’environnement et maintient la tranquillité publique dont elle jouit aujourd’hui.

 

Autour de Dominique Fouchier,            
les élus de la majorité municipale.       

 

Liste "Demain Tournefeuille"

Le Maire a présenté le 20 Juin dernier, au Phare, le projet de nouveau PLU pour la commune. Comme d’habitude, ce projet a été concocté par la majorité municipale sans que l’opposition y soit associée, contrairement aux engagements pris.
Ce Plan est intercommunal et de nombreuses dispositions réglementaires seront bientôt applicables par les 37 communes de la Métropole. Certaines orientations relèvent cependant de chacune d’entre elles.
C’est ainsi que nous avons découvert ce que la Majorité compte faire à la place des terrains libérés par la SOCAMIL : une “renaturation” des lieux. Quoi de plus légitime en effet, dans ce lieu bordé par un Espace Boisé Classé, le Parc de La Ramée, et traversé par l’Ousseau et son écosystème ? On se prend à imaginer un habitat diffus se fondant dans cet environnement unique, et respectueux de ce cadre de vie qui a fait la réputation de notre ville.
Pas du tout ! Ce seront 900 logements, un pole commercial de 4 ha, et des équipements publics. Et encore plus incroyable, le long de la rivière l’Ousseau, l’habitat envisagé pourra atteindre 18m de haut, soit 6 étages ! Devant notre indignation en Conseil Municipal, le 6 juillet dernier, il nous a été répondu que le fait de construire en hauteur permettait de conserver davantage d’espaces verts !
Nous pouvons comprendre la nécessité de densifier l’habitat mais seulement jusqu’à un certain point ; dans ce cas précis, l’emplacement retenu ainsi que l’ampleur de l’opération immobilière sont totalement déraisonnables. Il est d’ailleurs surprenant que ce projet n’ait pas soulevé de protestations de la part des défenseurs proclamés de l’écologie.
Car s’il est vrai que construire en hauteur permet d’économiser du foncier, une densification déraisonnable a aussi des conséquences néfastes pour l’environnement : l’augmentation du trafic routier, par exemple, avec son lot de rejets de gaz à effet de serre et autres polluants. Et les transports en commun ne sont qu’une réponse partielle au problème puisqu’on sait que statistiquement, ils ne concernent que 30% des déplacements au sein de la Métropole.
De plus, les expériences malheureuses en matière d’urbanisme ne manquent pas en région toulousaine, c’est le moins que l’on puisse dire. Elles avaient toutes pour point commun la densification, la mixité sociale et le rejet de la voiture. Nous avons sous les yeux le résultat calamiteux de ces politiques ; ne pourrions nous pas faire autre chose que s’obstiner à les reproduire ?

Les élus de la liste "Demain Tournefeuille"     
Patrick Beissel, Françoise Viatge,          
Alain Perriault, Dominique Vigouroux-Venouil             

Pour nous contacter ou réagir : demaintournefeuille@gmail.com

 

Liste "Tournefeuille bleu marine"

TOURNEFEUILLE EN MARCHE VERS LE BÉTONNAGE ET L’INSÉCURITÉ

Avec une densification massive, 30 000 habitants d’ici 2 ans, avec l’augmentation des aides diverses, la commune ne peut faire face à l’entretien, ni à la mise aux normes des anciens quartiers : si les nouvelles constructions ont le privilège des “4 étoiles” esplanades, espaces verts, grandes terrasses, la mise aux normes des 1er passe aux oubliettes : ainsi par exemple il n’existe pas de récupération des eaux pluviales, celles-ci se déversent d’une manière tout à fait anarchique directement sur la chaussée. Quant à l’entretien des routes et des massifs quelle négligence ! Tournefeuille est défigurée.
Par ailleurs concernant la sécurité, notons que les “communautés de voisins vigilants” ne cessent de s’accroître nous pouvons en dénombrer plus d’une vingtaine sur la seule ville de Tournefeuille ! Vols, trafics de drogue et agressions diverses sont en progression permanente ; ce n’est hélas pas “les cellules de veille tranquillité” qui vont ramener le calme tant espéré : lors de leur réunion de mars dernier tous ont reconnu ces différentes dérives, dérives que je dénonçais dans l’article que j’ai publié dans le même “Tournefeuille infos” et intitulé “incivilités et zones de non droit”. Bien qu’élue, je regrette que notre groupe n’ait pas été convié ! Sans douter de l’esprit démocratique de la majorité en place, j’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une simple omission !

Les élus de la liste "Tournefeuille Bleu Marine"           
Michèle Pellizzon, Cédric Camps  
         
michele.pellizzon@mairie-tournefeuille.fr

 

Liste "Tournefeuille autrement"

URBANISME LE PIRE EST À VENIR SI NOUS NE RÉAGISSONS PAS

Les affiches dénonçant Tournebéton n’ont pas fini de fleurir. Le PLUiH piloté par Toulouse Métropole impose à Tournefeuille la construction de 290 logements/an sur 2020-2025, soit 1740 logements. Or, sur cette période, le décompte de tous les projets dévoilés par notre municipalité s’élève presque au double [avec 40% de sociaux]. Deux programmes démesurés de 700 et 800 logements sont prévus à Ferro-Lèbres et Socamil. Sur ce dernier site, des collectifs d’au moins 6 étages seront érigés. Ajoutez-y les projets probablement dans les cartons mais non encore dévoilés comme les futurs collectifs sur l’emplacement de l’école Mirabeau qui sera déménagée sur la Socamil. Grande méfiance aussi quant aux 2 autres projets [qui s’ajoutent aux 11 actuels] de remodelage des quartiers Belbèze [600 logements, 13 mètres de haut] ou encore Prat-Pirac [650 logements].
Nous déplorons, une fois encore, que les élus de la minorité n’aient pas été consultés ni entendus sur le sujet. À l’heure où notre gouvernement lui-même s’ouvre à la diversité politique, on aurait pu espérer avoir enfin voix au chapitre. Hélas, cette belle exemplarité ne se décline pas jusqu’à notre municipalité.
Il est donc essentiel de saisir l’occasion de manifester votre désaccord lors des enquêtes d’utilité publique que ces lourds aménagements devraient normalement rendre obligatoires. Après, il sera infiniment plus difficile de vous faire entendre [cf. Ferro-Lèbres].

Les élus de la liste "Tournefeuille autrement"              
Noémia Aubry, Jean-Pierre Morgades

noemia.aubry@mairie-tournefeuille.fr
jean-pierre.morgades@mairie-tournefeuille.fr

 

À la une

Accès rapides