Expression politique

Conformément à la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, un feuillet libre permettant aux groupes politiques composant le conseil municipal de s'exprimer est inséré en supplément dans chaque parution du journal municipal (Tournefeuille Infos). Le contenu de ce supplément est retranscrit sur cette page.

Textes issus du supplément du Tournefeuille INFOS N°114 (Juin - Août 2017)

 

La majorité municipale

Le budget 2017 est un tour de force, l’aboutissement d’une feuille de route en équilibre contraint. D’un côté, la baisse de recettes avec l’exigence de participer à l’effort national pour redresser les finances publiques. De l’autre côté, la volonté de la municipalité de maintenir la qualité des services publics afin de faire face aux attentes légitimes des Tournefeuillais qui considèrent les élus locaux comme premiers interlocuteurs pour répondre à leurs besoins.

Notre commune, comme toutes les autres, subit une diminution de sa dotation de fonctionnement versée par l’État. Pour nous, il ne s’agit pas de ne pas participer à la réduction des dépenses publiques, mais d’y contribuer à notre juste part. Beaucoup de villes se retrouvent dans des situations financières très tendues et subissent des difficultés supplémentaires notamment pour faire face aux nouvelles charges. Il est nécessaire de rappeler que la commune est un fondement de notre République, un pilier de la solidarité, de la cohésion sociale et du service public de proximité.

D’ailleurs, lors du dernier congrès des Maires le 22 mars 2017, l’Association des Maires de France (AMF) a publié un manifeste « pour des communes fortes et vivantes » qu’elle a soumis aux candidats à l’élection présidentielle. L’AMF leur demande de se déterminer et de s’engager notamment sur la conclusion d’un pacte financier actant l’arrêt de la baisse des dotations de l’État pour la nouvelle mandature. Avec cet appel, le renforcement des libertés locales des communes doit reposer, selon l’association, sur des relations de confiance entre l’État et les collectivités sur 4 principes essentiels :

  • “ Garantir la place de communes fortes et vivantes dans une République décentralisée, en respectant le principe constitutionnel de libre administration des collectivités.”
  • “ L’État doit reconnaître les collectivités comme de véritables partenaires (...) ”
  • “ État et collectivités doivent définir et construire ensemble les politiques publiques pour un développement dynamique et solidaire des territoires. ”
  • “ Un pacte financier doit garantir, pour la durée de la mandature 2017-2022, la stabilité et la prévisibilité des ressources et des charges des communes et intercommunalités. ”

Nous avons émis un voeu de soutien à ce manifeste lors du conseil municipal du 30 mars 2017 qui a réuni un vote favorable de l’ensemble du groupe majoritaire. Six conseillers municipaux des groupes d’opposition ont voté contre et deux se sont abstenus.

À contrario, il est aussi important de constater que la fin du précédent quinquennat a vu la mise en place de mesures telles que l’étalement sur deux ans de la baisse des dotations afin de la rendre soutenable depuis 2016, la reconduction et le renforcement du fond d’investissement local de 1 à 1,2 milliard d’euros afin de préserver la part des communes dans l’investissement public, le maintien et la consolidation des crédits alloués à la mise en oeuvre des rythmes scolaires afin de soutenir l’engagement des maires.

Nous espérons que le nouveau Président de la République saura préserver ces mesures et inscrire une orientation budgétaire dans la continuité d’une politique d’appui aux collectivités, de développement des territoires et de renforcement des services publics par le soutien de l’État.

 

Autour de Dominique Fouchier,            
les élus de la majorité municipale.       

 

Liste "Demain Tournefeuille"

2017 - TAXES D’HABITATION ET TAXES FONCIÈRES

Les élus de la majorité ont voté une hausse des impôts locaux de 5% (taxe d’habitation et taxe foncière). Ce choix était dicté par la nécessité de trouver 580 000 Euros pour que le budget soit à l’équilibre.
Et même si Monsieur le Maire nous a affirmé que cela ne représentait qu’une hausse de 50 € en moyenne pour un foyer fiscal, nous restons convaincus qu’il y avait d’autres façons d’équilibrer le budget.
• Il aurait été possible de différer certains investissements ; après tout, quoi de plus normal dans la période budgétairement contrainte que nous connaissons. Attendre deux ou trois ans de plus un équipement non indispensable, ça n’aurait pas été un drame.
• On aurait pu aussi baisser le budget de fonctionnement. Lorsque nous évoquons cette possibilité, on nous rétorque aussitôt : pas question de diminuer la qualité des services à Tournefeuille ! Cette phrase est en soi un aveu d’impuissance, de la part de l’équipe dirigeante, qui n’imagine pas un instant que l’on puisse faire mieux avec moins de moyens. C’est pourtant un des critères qui permet de reconnaître un bon gestionnaire ; tous ceux qui ont eu à gérer un budget sans avoir la possibilité de recourir à l’impôt pour le boucler vous le diront.
Ce sont ces raisons qui nous ont conduits à voter contre ce budget.

Les élus de la liste "Demain Tournefeuille"     
Patrick Beissel, Françoise Viatge,          
Alain Perriault, Dominique Vigouroux-Venouil             

Pour nous contacter ou réagir : demaintournefeuille@gmail.com

 

Liste "Tournefeuille bleu marine"

INCIVILITÉS ET ZONES DE “NON DROIT”

Lors du conseil municipal du 2 mars 2017, monsieur le Maire m’a interdit de prendre la parole ! Aussi à travers ces quelques lignes, je tiens à dénoncer ce que l’on veut taire par tous les moyens.
J’avais prévu d’intervenir sur les problèmes de sécurité qui s’installent petit à petit dans certains quartiers de notre ville. Le sujet est important nous devons tous en prendre conscience : J’ai à plusieurs reprises été sollicitée par des habitants qui se plaignaient d’incivilités, et de menaces diverses : voici quelques exemples déplorables : boites à lettre éventées, urines sur les portes d’entrée, les couloirs servant de wc, etc ...
Des plaintes ont été déposées au commissariat, des mains courantes ont été enregistrées.
Avec une densification urbaine idéalisée, La mixité sociale, la cohabitation de cultures d’origines diverses, le désoeuvrement d’une certaine partie de la population ne se fait pas toujours aussi facilement que certains veulent bien le laisser croire !
Nous devons être vigilants sur l’évolution actuelle de notre société, apprendre à chacun que le respect doit être mutuel : les différentes communautés ne peuvent cohabiter dans le calme que dans la mesure où il y a respect de nos coutumes, de nos traditions, de notre culture.
Les cours d’alphabétisation oui, mais il est indispensable qu’il faille aussi des cours de moral, de savoir vivre et de respect de la personne.

Les élus de la liste "Tournefeuille Bleu Marine"           
Michèle Pellizzon, Cédric Camps  
         
michele.pellizzon@mairie-tournefeuille.fr

 

Liste "Tournefeuille autrement"

BUDGET

Depuis 2014, nous refusons d’accepter les budgets prévisionnels de notre commune. Nous ferons de même cette année. Ce refus est motivé par :
- L’absence de volonté de la Mairie de diminuer l’endettement. Le Maire se targue d’un endettement dans la moyenne de celui de la strate (l’ensemble des villes de population entre 20 000 et 50 000 habitants). Ce n’est pas faux, mais c’est ainsi que l’endettement cumulé de nos communes contribue à la dette nationale qui vient de dépasser 2 200 milliards d’euros. Dette léguée à nos petits-enfants.
- Une volonté insuffisante de réaliser des économies. Après 1 M€ en 2015, que nous avions salué tout en faisant remarquer que ce million était assez facile à obtenir, les objectifs pour 2016 n’ont été atteints qu’à moitié. Il est probable que ceux pour 2017 ne seront pas réalisés non plus.
- Une trop grande part allouée au budget de la culture. Sur les quelque 30 millions de dépenses de la commune, le budget déclaré pour la culture est de 4 M€ en dépenses contre 1 M€ en recettes. Soit une charge de 3 M€, 10 % du budget de notre commune. Et ces chiffres ne tiennent pas compte la part des dépenses de communication, festivités, subventions etc. non ventilées dans le poste culture. La conséquence, c’est vous et nous qui en payons le prix dans nos impôts locaux. Et, très sincèrement, il est à craindre une hausse de ces impôts tant que la majorité actuelle sera aux manettes.

Les élus de la liste "Tournefeuille autrement"              
Noémia Aubry, Jean-Pierre Morgades

noemia.aubry@mairie-tournefeuille.fr
jean-pierre.morgades@mairie-tournefeuille.fr

 

À la une

Accès rapides