Une technologie en question

02/02/2021

La 5G est définie comme la 5ème génération de réseaux mobiles. Elle promet un bond dans les performances en termes de débit, d’instantanéité et de fiabilité. À l’heure actuelle, son utilisation ne représente en réalité qu’une optimisation des réseaux 4G.

En novembre dernier, l’Arcep a attribué de nouvelles ondes dans la bande 3.5GHz. Les opérateurs ont donc pu lancer leurs offres de forfaits mobiles 5G. Cependant, il faut noter que les ondes utilisées ne sont pas à proprement parlé des ondes 5G. Le spectre d’émission reste celui des antennes 4G, on parle donc plutôt de « 4G améliorée ». Cet usage ne nécessite donc pas forcément la construction de nouvelles antennes, à l’heure actuelle.

La technologie 5G, où en est-on ?

Dans les faits, pour que la 5G dite réelle, puisse fonctionner de façon complète, la technologie doit être déployée sur les fréquences voisines de 26GHz. Ces fréquences ne seront ouvertes par l’Arcep qu’à l’horizon 2025 à 2030.

Quels impacts pour l’environnement ?

Aujourd'hui, nombre de tournefeuillaises et de tournefeuillais s'interrogent sur cette technologie, ses conséquences sanitaires, énergétiques et climatiques.

Pour autant, les études commanditées sur ces questions auprès de l'ANSES et de l'ADEME (via le programme négaOctet ) ne seront disponibles qu’au courant de l’année 2021.

Dans un premier temps, l’objectif de la généralisation de la 5G doit permettre des débits plus importants et plus stables. Cette utilisation entrainera une plus grande utilisation des objets connectés dans les années à venir.

Or, selon GreenIt  (une communauté d’acteurs engagés sur la question du numérique), la France se caractérise par un taux d’équipement très important. En moyenne, on dénombre 8 objets numériques par personne en France. Cette caractérisque propre aux pays riches, prévient GreenIt, risque de tripler les impacts environnementaux liés au numérique en 15 ans. En effet, les émissions de gaz à effet de serre du numérique vont tripler entre 2010 et 2025 passant de 2,2 à 5,6 % des émissions anthropiques.

Afin de réguler le secteur et d’assurer une économie du numérique plus vertueuse, quelques préconisations seraient donc à observer :

  • En éteignant votre box (ADSL/fibre) lorsque vous ne vous en servez pas.  
  • Réparer, réemployer, les objets usagés
  • Lutter contre des offres commerciales qui accélèrent l'obsolescence des équipements, les forfaits illimités, tout ce qui pousse en somme à la surconsommation et la déresponsabilisation.

 

Pour aller plus loin :

Des études menées sur l’impact du déploiement de la 5G au niveau environnemental sont consultables en ligne :

 

Actualités récentes

Inauguration du chemin de Valette Haut

19/05/2022

A l'occasion de la journée des nouveaux arrivants, la municipalité a tenu à inaugurer le chemin de Valette Haut, voie verte reliant le chemin de...

Lire la suite

Pahin : retour sur la fête de quartier

23/05/2022

Samedi, Pahin s’est animé autour de la Maison de Quartier.

Lire la suite

À la une

Accès rapides