Expression politique

Conformément à la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, une double page permettant aux groupes politiques composant le conseil municipal de s'exprimer est intégrée dans chaque parution du journal municipal (TNFMAG). Le contenu de ces pages est retranscrit ici.

Textes issus du TNFMAG N°129 (juin-août2022) :

Majorité municipale

Au révélateur du débat budgétaire

Les Conseils municipaux du printemps ont été consacrés au traditionnel débat budgétaire : orientations budgétaires et vote de notre programmation pluriannuelle des investissements (PPI) puis, en avril, notre budget 2022.

Les perspectives sont tracées avec transparence. Elles expriment notre cap, notre ambition.

Equilibré, responsable, notre budget 2022 a été construit dans un contexte qui n’est pas des plus porteurs : nos prérogatives s’étendent tandis que les dotations de l’État fondent.

Maintenir des équipements et des services “au public” de qualité, construire le “faire ensemble, vivre ensemble”, tout cela nous le portons avec d’autant plus de conviction qu’il nous faut amortir les effets d’un creusement des inégalités qui s’est encore opéré dernièrement.

Ainsi, le “quoi qu’il en coûte” a certes permis à de nombreuses structures de ne pas sombrer pendant la pandémie, mais il a aussi pris la forme d’aides publiques massives aux entreprises du CAC 40, lesquelles ont versé des dividendes record à leurs actionnaires.

Notre réponse ? Des moyens toujours très importants pour l’éducation, la culture et le sport pour toutes et tous, la prévention, le soutien aux plus fragiles en dialogue avec un tissu associatif dont nous saluons la vitalité, et l’engagement sans faille, et dont les bénévoles, se comptent par centaines.

C’est une évidence : notre budget 2022 s’est construit dans un cadre contraint, alors que le futur est incertain.

Il répond à des besoins que les Tournefeuillaises et les Tournefeuillais nous ont exprimés, en de multiples occasions.

En 2022, 5,6 M€ d’investissements sont programmés. Si un effort conséquent est porté sur la création du nouveau complexe sportif de Labitrie, nous poursuivons la mise en accessibilité de nos bâtiments aux personnes en situation de handicap, avec la fierté de compter parmi les collectivités les plus avancées de la métropole.

En matière de transition écologique (900 000 € en 2022), l’heure est à l’intensification de la réhabilitation énergétique de notre patrimoine, à la production d’énergies renouvelables, à l’efficacité énergétique, même si beaucoup d’opérations ont été engagées ces dernières années, avec en prime des réductions de charge de fonctionnement déjà conséquentes.

Notre ville s’enrichit de nouveaux équipements, certains vieillissent aussi, et méritent donc toute notre attention.

Autre décision majeure : transformer les îlots de chaleur en oasis de fraîcheur et de biodiversité pour atténuer les impacts du changement climatique, dont nous savons qu’il menace de s’intensifier. Maintenir une ville agréable, vivable, là est notre intention. Cette démarche se traduit dès cette année par d’importants travaux de végétalisation sur les deux groupes scolaires du Petit Train, et du Château.

Sur ce troisième débat budgétaire, plutôt que des propositions concrètes, la liste de M. Soulié a, comme les années précédentes, répondu par un supposé “manque d’ambition” en dépense s’accompagnant d’une exigence de statu quo en recettes sur les tarifs ou les impôts. Nos concitoyens savent pourtant bien que les collectivités locales doivent présenter un budget équilibré.

M. Soulié souhaite s’arrêter “à ce que vous appelez une incantation (…) Évidemment que nous n’allons pas vous proposer un budget primitif alternatif.” Et pourtant c’est le plus souvent ce que les élus d’opposition prétendant aux responsabilités font, pour argumenter leur position et leurs propos.

Au cours du même Conseil municipal, il a même concédé n’avoir pas pu regarder en détail le tableau des subventions aux associations…

Santé

Nous avons engagé une réflexion d’ensemble sur les aménagements et équipements à prévoir en matière de mobilités alternatives à la voiture individuelle, pour vous permettre d’apprivoiser de nouvelles habitudes, bonnes pour la santé, pour la qualité de l’air, le climat, et... le budget de chacun.

En matière de santé encore, nous allons poursuivre notre plan de réduction de l’exposition des agents et des jeunes écoliers aux perturbateurs endocriniens, ces substances chimiques constitutives des plastiques, des pesticides, … qui ont des impacts prouvés sur la santé. Notre restauration scolaire a largement pris les devants sur les réglementations à venir. Outre le fait d’avoir considérablement augmenté la part de produits bio dans les menus, elle remplace progressivement tous les contenants en plastiques par des contenants biocompostables ou en inox.

Urbanisme : le temps de la réciprocité et de la cohérence

Nous entendons les inquiétudes exprimées par certains d’entre vous. Tournefeuille changerait, construirait, trop, trop vite. Pourtant, nous avons toutes et tous été confrontés il y a 20 ans, 10 ans, et encore plus aujourd’hui, à la difficulté de trouver un logement.

Et nous avons été heureux d’avoir trouvé à Tournefeuille de quoi nous loger, dans une ville dotée de tout ce qu’il faut pour s’émanciper, s’épanouir...

C’est bien de notre capacité à répondre aux besoins des jeunes ménages, des familles, des retraités dont il est question dans nos différents projets d’aménagement.

Nous aurons l’occasion d’échanger autour de cet impératif de réciprocité, dans le cadre des ateliers d’échanges urbains, qui introduisent le processus d’élaboration du plan local d’urbanisme intercommunal et d’habitat, d’ici à 2025.

Sur ces sujets aussi, nous attendons de la cohérence et le sens des responsabilités de nos opposants. Si M. Soulié vote en Conseil métropolitain un pacte pour l’habitat fixant à minima la part de logements sociaux à 35%, son colistier,
M. Orillac, s’est prononcé à de nombreuses reprises en séance pour une part moins importante.

Le même a souhaité, le 5 avril, voir le groupe scolaire Mirabeau reconstruit. Rappelons que c’est ce que porte la majorité dans le cadre d’un écoquartier mixte mêlant activité, logement et services publics, tel qu’il ressort de la concertation menée avec les habitants sur la réhabilitation du site SOCAMIL.

Or, cette fois-ci, c’est M. Soulié qui avait exprimé, sans concertation, sa préférence pour une zone exclusivement économique l’an dernier…

Les élus de la majorité municipale réunis autour de Dominique Fouchier

 

Laurent Soulié et les élus du groupe “Tournefeuille audacieuse, inventive, solidaire” : Mathilde Tolsan, Larbi Morchid, Elisabeth Tourneix-Pallme, David Martinez, Agnès Defosse, Frédéric Orillac.

SOUTIEN AU PEUPLE UKRAINIEN

Chères Tournefeuillaises, chers Tournefeuillais,
À l’heure où les canons grondent en Europe, je voudrais tout d’abord exprimer, au nom de tous les élus du groupe “Tournefeuille audacieuse, inventive, solidaire”, notre soutien au peuple ukrainien et saluer l’ensemble des Tournefeuillais qui agissent quotidiennement pour apporter un peu de réconfort aux victimes de cette guerre. Faisons tous le vœu que la paix revienne au plus vite en Ukraine.

CONFIRMATION DE L’ANNULATION DU PLUI-H

À Tournefeuille, le début d’année n’a pas été de tout repos. Sur la question de l’urbanisme, la cour administrative d’appel de Bordeaux a, par un arrêt du 15 février, confirmé l’annulation du PLUi-H des 37 communes de Toulouse Métropole. Ce sont donc les anciens documents d’urbanisme [PLU] qui s’appliquent en attendant d’élaborer un nouveau PLUi-H. Sur ce point, la mairie n’a pas tardé à lancer une vaste opération de communication faisant la promotion des programmes immobiliers en cours, comme le projet de reconversion de la SOCAMIL ou la création de la ZAC de Ferro-Lèbres en oubliant, hélas, de mentionner le nombre de logements ou encore le pourcentage de logements sociaux décidés par M. le Maire. La ZAC de Ferro-Lèbres a par ailleurs fait l’objet d’une réunion publique houleuse le 21 avril, les riverains dénonçant le manque d’écoute et de concertation autour des questions portant sur la densité de logements [750 logements répartis sur 13 ha], sur le pourcentage de logement sociaux [50% quand la métropole nous demande de nous engager sur 35%] ou encore sur les mobilités, avec un déni des risques de congestion liés à l’augmentation prévisible du trafic automobile dans cette zone.

AUGMENTATION DE LA DETTE

Les conseils municipaux des 17 mars et 5 avril 2022, ont également donné lieu à de vigoureux échanges lors du débat d’orientations budgétaires et du vote du budget primitif. Nous avons noté une augmentation planifiée de la dette qui passera de 17,5 M€ en 2020 à 25,5 M€ en 2026, soit une augmentation de +46%. Bien que les ratios restent acceptables, nous resterons vigilants sur le rythme des dépenses liées aux nouveaux projets [nouveau complexe sportif Labitrie, nouveau bâtiment administratif, etc.].
Sur la question de la transition écologique, je suis intervenu pour déplorer l’absence de vision de notre maire. Autour de cette question essentielle pour l’avenir de notre planète et de nos enfants, le programme de la majorité se limite à mettre en œuvre la réhabilitation énergétique de notre patrimoine bati rendue obligatoire par la loi ELAN de 2018 ainsi que la mise en place d’un “schéma directeur de réalisation d’ilôts de fraîcheur” censé compenser le bétonnage organisé de notre commune.
J’ai mis en avant la nécessité du développement [au-delà d’un simple maintien] d’une activité économique à Tournefeuille, en mettant l’accent sur l’accueil d’entreprises du secteur tertiaire. Accueillir des emplois sur le sol de notre commune a du sens lorsqu’on sait qu’une partie importante de nos émissions de gaz à effet de serre est dûe à nos déplacements quotidiens, et en particulier pour nous rendre sur notre lieu de travail. Il est regrettable que le projet de notre maire, concernant cette grande zone d’activité économique à Tournefeuille soit de la livrer aux promoteurs pour y implanter encore de nouveaux logements. Ne serait-il pas pertinent d’envisager d’y maintenir une activité économique ?
Mme la première adjointe EELV, volant au secours de notre maire, a en réponse “sorti la carte Macron” en fustigeant “l’inaction climatique du gouvernement”, quelques minutes seulement après nous avoir expliqué que c’était sous la contrainte de la loi ELAN instaurée par ce même gouvernement que Tournefeuille se voyait [enfin !] dans l’obligation de réhabiliter ses écoles primaires les plus vétustes, certaines étant reputées pour être des passoires thermiques depuis plus de 30 ans !

UN DEBAT A HUIS-CLOS SUR LA LGV

Enfin, le voeu exprimé en janvier par la Liste Citoyenne demandant un moratoire sur la LGV Bordeaux-Toulouse ayant été adroitement renvoyé en commission par M. le maire, le “débat” s’est donc tenu à huis-clos, loin des projecteurs. Les différents groupes de la majorité PS-PCF-EELV ont pu y étaler leurs désaccords, tout comme ils l’avaient fait en conseil métropolitain. Les retraités et les étudiants apprécieront de savoir que pour EELV qui s’oppose à ce projet, “la LGV ne sera que pour les cols blancs toulousains”.

Retrouvez-nous sur pourtournefeuille.fr
Vous pouvez suivre notre actualité sur notre site :
https://www.pourtournefeuille.fr et sur notre page Facebook “Pour Tournefeuille”. Abonnez-vous !
Merci pour votre soutien !

Laurent Soulié et les élus du groupe “Tournefeuille audacieuse, inventive, solidaire” : Mathilde Tolsan, Larbi Morchid, Elisabeth Tourneix-Pallme, David Martinez, Agnès Defosse, Frédéric Orillac.

Stéphane Mériodeau et Nadine Stoll, élu-e-s Citoyen-ne-s au conseil municipal.

L’ACTION CITOYENNE SUR TOURNEFEUILLE A BESOIN DE VOLONTAIRES

Notre démarche ne se limite pas à participer à la gestion des affaires de la commune dont certaines de ses compétences et moyens sont limités par l’État et nombre de dossiers décidés par Toulouse Métropole. Notre conception du rôle des élus est d’être les relais permanents de l’expression des gens eux-mêmes.
Pour cela, notre groupe est constamment ouvert à toutes les bonnes volontés, à toutes les compétences, avec ou sans étiquette politique, pour intervenir à tous les niveaux :
Sur la commune, la Métropole, les communes limitrophes : il y a besoin de militants pour davantage d’actions démocratiques, sociales et écologiques. Vous êtes les experts de la vie locale et associative, des déplacements quotidiens, des sports, de la culture, du commerce de proximité…, bref, de tous les sujets qui VOUS concernent.
À l’Assemblée Nationale : une fois nos député.e.s élus, quelle que soit leur orientation politique, nous vous proposons de suivre collectivement leurs votes et leurs engagements, notamment face à l’urgence sociale et climatique. Nous n’avons pas 5 ans à perdre sur ces sujets.
Nous appelons à voter massivement les 12 et 19 juin.
Pour contacter les 2 élus de la “Liste Citoyenne Tournefeuille” et nous aider à financer “la Gazette” trimestrielle :
stephane.meriodeau@mairie-tournefeuille.fr
nadine.stoll@mairie-tournefeuille.fr

 

À la une

Accès rapides